AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

CONTEXTE ♦ à lire !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

♦ messages : 45
♦ copyright : endless starlight


MessageSujet: CONTEXTE ♦ à lire ! Dim 11 Avr - 9:30


Peu de personnes connaissent réellement la Nouvelle Zélande. Bien sûr, tout le monde connait ce pays pour être le foyer même du rugby, avec ses célèbres All Black et leur danse Ka Mate, appelée aussi le Haka. Mais, outre ces hommes vêtus de noir, que savez-vous vraiment de la Nouvelle-Zélande ? Appuyons-nous principalement sur Wellington, la capitale du pays, située à l'extrémité Sud de l'île du Nord. Cette ville est un centre politique, jumelée avec Auckland, mais aussi un terrain parfait pour les artistes. Foyer de la scène artistique, de la culture des cafés, de l’industrie du cinéma, de la culture, de la musique ou de la danse, Wellington est aussi une ville idéale pour les plus fêtards et ceux qui aiment profiter de la vie nocturne. Les habitants sont entourés par la mer, les collines et les montagnes, ainsi que des champs viticoles s'étalant à perte de vue. C’est cependant son quartier des affaires qui fait vivre cette ville. Mais malgré ces paysages idylliques ainsi qu’une activité incroyable, la ville de Wellington cache bien plus qu’elle ne le laisse croire…

poste de police, 25 mars 2010

- Et vous dites les avoir vu aux alentours de minuit, non loin du café, c’est ça ?
- Oui oui, c’est ça. Y en avait un qui avait peur et qui essayait de se débattre. Et l’autre, il le tenait fermement pour l’emmener avec lui.
- Mademoiselle, ce n'était peut-être qu'un simple geste, vous savez.
- Oh non, c’était tout sauf un simple geste. Forcément, vous avez pas vu la scène, vous pouvez pas savoir. Mais ça m’a frappé de voir ça. Le gars était vraiment paniqué et l’autre, il continuait à marcher, comme s’il tenait… Comme s’il tenait une poupée.
- D’accord… Et comment était habillé l’autre type ? Vous n’avez pas réussi à voir son visage ?
- J’étais de l’autre côté de la rue, m’sieur, donc j’ai rien pu voir. Mais il portait du noir. Que du noir. Ils étaient de dos et j’crois qu’il avait foutu une capuche ou je sais pas trop quoi sur sa tête. Ce qui est plutôt bizarre puisqu’il ne pleuvait pas.
- Je vois… Très bien, mademoiselle. On va prendre en compte votre témoignage et tenter d’aboutir à quelque chose. Vous pouvez repartir chez vous. N’oubliez pas de reprendre votre carte d’identité en sortant.
- Merci, monsieur. Bonne journée.
- Bonne journée à vous aussi.

Le commissaire Golfam se gratta la tête alors qu’il s’affaissait sur son siège, l’air perturbé. Cette fille n’avait pas amené beaucoup d’éléments de réponses mais c’était un témoignage en plus parmi tous les autres sur ces choses bizarres et étranges qui se passaient en ville ces derniers temps. Il avait pourtant lui-même mené les opérations de contrôle pour tenter de surveiller la ville. A croire que cela n’aboutissait guère à des arrangements puisque des corps étaient toujours retrouvés, quasiment chaque matins, dans la Makara River, en bordure de ville, nichée au milieu de deux montagnes. Les habitants commençaient donc à prendre peur, s’interrogeant de plus en plus et la police ne savait plus quoi faire, débordée par des témoignages qui pouvaient être aussi bien vrais que faussés par l’angoisse. Le commissaire Golfam tapa des mains sur la table pour se lever et sortit de son bureau.

- Les gars, on va encore avoir du boulot.


A Wellington, on ne joue pas forcément des apparences. On ne cache pas ses angoisses, ses craintes et ses peurs car tout le monde se retrouve dans le même sac. On se demande tous qui sera le prochain sur la liste, si notre heure est arrivée. Tout le monde ? Non, il y a quelques exceptions, évidemment. Mais des exceptions guère humaines, si nous pouvons dire cela comme ça …

centre-ville, 1 avril 2010

- Hey, ma jolie, ça te dit de venir faire un tour ? La concernée baissa les yeux en gloussant légèrement alors qu’il la regardait avec un sourire adorateur.
- Je sais pas si mes parents seraient d’accord que j’esquive leur couvre-feu.
- Oh, allez, on en a pas pour longtemps, je te le promets. A minuit, tu seras chez toi. Bien au chaud, dans ton lit. Il eut un léger rictus qui s’échappa bien vite quand elle releva la tête.
- D’accord, alors.
- Génial.

Il lui attrapa la main et la conduit à l’endroit où était garée sa voiture. Un joli bolide qui ne manqua pas de charmer la jeune fille. Quelques accélérations et minutes plus tard ils se retrouvaient sur une des montagnes, à très faible altitude.

- J’aime bien venir ici.
- Ah oui ? Pourquoi ?
- Je sais pas. Je m’y sens… Vivant.

La rouquine arqua un sourcil en posant son pied sur le sol alors qu’il lui tenait la porte, d’un geste galant. Comment pouvait-on se sentir vivant dans un endroit aussi reculé et dénudé de centres d’intérêts ? Il l’entraina plus loin, plus exactement vers la Makara River. Arrivés à destination, il l’attira près de lui et l’embrassa sans plus attendre, elle ne s’y opposant nullement. Cependant, il commençait à lui faire mal à la hanche en l’étreignant de la sorte. Elle avait l’impression que son os allait craquer. Elle tenta alors de le repousser mais rien n’y faisait, il gardait sa bouche contre la sienne. Après quoi, il la bloqua sur la verdure, à même la terre, et décrocha ses lèvres. Cependant, quand elle ouvrit les paupières, la jeune fille se mit à hurler quand elle vit que les yeux de son partenaire virés au jaune perçant.

- Tais-toi, petite idiote !


Oui, des phénomènes non-expliqués se passent à Wellington, ces derniers temps. Disparitions, morts, il semblerait que les tueurs – car il est évident pour la police qu’il y en a plusieurs – ont tous le même mode de fonctionnement. Bien sûr, la rivière est devenue un lieu protégé et sécurisé mais il semblerait qu’ils possèdent des systèmes pour contourner les engins de sécurité. Serait-ce une secte aux pratiques étranges ? Si seulement ils savaient…


©️ RÉDIGÉ PAR CRISTALLINE POUR ENDLESS STARLIGHT
toute reproduction totale ou partielle est strictement interdite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CONTEXTE ♦ à lire !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ENDLESS STARLIGHT :: 
« FIRST STEP ♦ boring but important »
 :: 
« HEY, DON'T FORGET THE RULES »
-