AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

SOMEONE HE CAN RELY ON ♠ july

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

♦ messages : 116
♦ copyright : dcayedfairytale


♣ ARE YOU AFRAID ?
AGE: 26 ans
JOB: actuellement sans-emploi
RELATIONSHIPS:

MessageSujet: SOMEONE HE CAN RELY ON ♠ july Sam 24 Avr - 20:10

JULY MONROE & SLOAN BROWN

L'une des priorités numéro un, pour quelqu'un comme Sloan Brown, c'était de passer inaperçu. Sloan l'avait bien vite compris: s'il ne voulait pas se faire prendre, il fallait qu'il passe pour le plus honnête et le plus respectable des citoyens, où qu'il aille. Imaginez qu'il y ait un meurtre sanglant dans votre quartier. Qui allez-vous soupçonner, dans le voisinage? Le voisin solitaire mais souriant, charmeur, aimable, qui vous donne un coup de main pour rentrer les courses et qui vient prendre de vos nouvelles quand vous ne sortez pas pendant quelques jours, ou bien le voisin rustre, grognon et méfiant, qui a un mauvais caractère, qui s'énerve facilement et pourrait presque tuer rien qu'en vous lançant l'un de ses regards noirs? C'était pour cette raison que Sloan avait adopté une sorte de camouflage. Les gens se fiaient aux apparences et gagner leur confiance passait par être quelqu'un de bien, de poli en toutes circonstances, d'amical – ou le paraître tout du moins. Sloan se montrait même un peu plus aimable qu'il ne le fallait puisqu'il avait la sale habitude de faire du charme à presque toutes les femmes séduisantes, autant pour se les mettre dans la poche que par jeu car cela l'amusait. Si en réalité, il était un assassin froid et cruel – quoi que seulement avec les personnes qui, estimait-il le méritaient – en apparence il avait tout d'un homme respectable, sympathique et toujours prêt à rendre service. D'un type presque parfait, même.

En se conduisant ainsi – en homme le plus aimable possible – il avait réussi à tisser, à Wellington et dans toutes les villes qu'il avait visitées, plus de relations amicales et positives qu'il n'eut cru possible pour quelqu'un comme lui. Les humains n'avaient pas de sixième sens pour détecter les gens dangereux et peu fréquentables, Sloan se débrouillait pour inspirer confiance et ainsi se faire des ''amis''. July Monroe faisait partie de ses relations cordiales. En effet, Sloan lui avait fait son petit numéro d'homme affable et, comme la plupart des gens, elle l'avait trouvé sympathique et ils étaient devenus presque amis, même s'ils ne se connaissaient que depuis deux petites semaines. Il faut dire que le jeune anglais n'avait pas lésiner sur les sourires charmeurs, par réflexe et parce qu'il trouvait la jeune femme tout à fait attirante. Mais s'il était comme cela avec July, ce n'était pas uniquement pour préserver les apparences. Certes, entretenir une amitié, même fausse, avec une jeune femme aussi innocente et gentille que July ne pouvait qu'améliorer son image, mais Sloan prenait un certain plaisir à passer du temps avec la jeune femme qu'il trouvait attachante et de bonne compagnie, même s'il ne la connaissait pas encore beaucoup. Cet attachement constituait la raison pour laquelle, lorsque ce jour-là Sloan reçut un appel de July elle-même qui le conviait à passer chez elle pour discuter devant un café, celui-ci se réjouit à cette idée et accepta avec plaisir.

Sloan Brown avait tout du loup solitaire et bien souvent, s'il fréquentait les hommes, c'était pour préserver les apparences – ou, parfois par intérêt. July était l'une des rares personnes avec qui l'idée de passer du temps était une perspective vraiment agréable. Alors cet après-midi-là, après avoir passé le matin en tête-à-tête avec son ordinateur, après avoir déjeuné seul et après avoir passé une partie de l'après-midi à sillonner les environs au volant de sa voiture, Sloan passa chez lui pour se changer avant de se rendre chez July. Celle-ci habitait dans le même quartier que lui et pour une raison bien précise: elle l'avait aidé à se trouver ce logement. Quand il était arrivé à Wellington, Sloan avait dans l'idée d'y rester quelques semaines, peut-être même quelques mois, et il n'avait pas dans l'idée de passer tout ce temps à l'hôtel. July avec qui il avait eu un bon contact, était l'une des premières personnes qu'il avait rencontré ici et qui y vivait depuis quelques années, elle l'avait donc entre autres aider à trouver ce logement. L'appartement qu'occupait Sloan au 1640, Aro Valley, était loin d'être luxueux, il était même plutôt petit, banal et modeste, mais il convenait parfaitement au jeune homme qui s'y sentait bien à son aise. N'habitant donc pas très loin de chez la demoiselle, Sloan, les écouteurs de son i-pod à ses oreilles, ne prit pas la peine de prendre sa voiture et fit le trajet à pied, ce qui était assez agréable puisque le ciel était plutôt coopératif, exempt de tout nuage et laissant apparaître un soleil rayonnant. Sloan profita de ce court trajet ensoleillé et musical, car il arriva bientôt au 3333, Aro Valley et que se tenait devant lui l'immeuble dans lequel se trouvait l'appartement de la jeune Monroe, où il avait déjà eu l'occasion de venir quelques fois. Il appuya sur la sonnette, rangeant son i-pod dans sa poche, et attendit patiemment que son amie vienne lui ouvrir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♦ messages : 201
♦ copyright : Princess'


♣ ARE YOU AFRAID ?
AGE: 22 ans
JOB: Serveuse
RELATIONSHIPS:

MessageSujet: Re: SOMEONE HE CAN RELY ON ♠ july Dim 25 Avr - 19:18

    Je m'étais levée du bon pied aujourd'hui. J'avais donc décidé de faire de cette journée, une bonne journée. J'avais tout d'abord commencé par prendre un bain pendant au moins une heure. Puis, comme chaque matin, je m'étais rendue au café pour prendre un café et un muffin. J'avais parlé de potins avec une amie puis j'étais rentrée chez moi. Vu que le soleil brillait et qu'il faisait plutôt bon, j'avais enfilé un short et un haut de maillot de bain et je m'étais installée sur mon balcon afin de bronzer un peu. Ma peau est naturellement un peu halée mais j'adore prendre le soleil. Je me suis donc appliquée de la crème solaire et j'ai laissé le soleil faire son travail. J'ai fait une petite pause pour manger et je vite retournée sur ma chaise longue.

    Après des heures de bronzage, j'en eus marre d'être seule. Je décidais d'appeler Sloan. Nous n'etions qu'amis mais j'esperais bien parvenir à plus que ça. Il me plaisait beaucoup et je commençais à penser que cette attirance était peut-être reciproque. Je lui dis de venir chez moi afin de discuter devant un café. Il accepta, à ma grande joie. Je préparais donc le café et je posais quelques gateaux sur la table du salon. Tout était a peu près rangé, comme d'habitude. Je m'assis sur le canapé pas top que j'avais eu d'occasion pour attendre Sloan. C'est en regardant mes mains que je m'aperçus que j'étais encore en maillot de bain. Je filais dans ma chambre me changer alors qu'on sonna à la porte. J'enfilais le premier t-shirt qui me tombait sous la main et je jetais un coup d'oeil dans le miroir. Mes cheveux étaient en pétard, comme d'habitude. J'avais abandonné depuis longtemps l'idée d'arriver à les dompter.

    Je courus presque jusqu'à la porte d'entrée et je l'ouvris rapidement. Sloan était juste devant. Mon cœur battit plus fort un instant puis je me ressaisit. Il était vraiment superbe.

    "Entre, entre ! Je suis contente que tu ais pu venir."

    Je lui fis la bise et mes joues rougirent un peu à son contact. Je fermais la porte derrière lui et je filais dans la cuisine pour arrêter la machine à café.

    "Installe-toi, j'arrive !" lui criais-je depuis la cuisine.

    Je revins dans le salon avec deux tasses de café. Je les posais sur la table et je m'assis à côté de lui dans le canapé.

    "Tu vas bien ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♦ messages : 116
♦ copyright : dcayedfairytale


♣ ARE YOU AFRAID ?
AGE: 26 ans
JOB: actuellement sans-emploi
RELATIONSHIPS:

MessageSujet: Re: SOMEONE HE CAN RELY ON ♠ july Mer 28 Avr - 19:46

Parfois, Sloan se demandait vraiment pourquoi les humains l'appréciaient. Certes, il se donnait beaucoup de mal pour qu'il en soit ainsi – séduire les gens, se mettre dans la poche, c'était même devenu un peu sa marque de fabrique, les habitants de toutes les villes qui l'avaient accueilli pouvait en témoigner. Cependant, il ne comprenait pas vraiment pourquoi cela marchait si facilement. L'homme n'avait donc aucun sens de survie? Il ne savait pas reconnaître le danger derrière un sourire faussement amical? Car Sloan était l'un des hommes les plus faux qui existait et pourtant les hommes arrivaient à l'apprécier, sûrement trop facilement. La naïveté humaine le dépasserait sûrement toujours. À vrai dire, la question qu'il se posait le plus, c'était quelles qualités les hommes et les femmes lui trouvaient-ils à lui, homme faux et à la limite de l'humanité? Certes, avec certains, il n'avait rien de plus qu'un bon contact, sûrement dû à la politesse, à la serviabilité et au charme de Sloan. Mais le jeune homme avait également réussi à construire des relations qui ressemblaient à des semblants d'amitié. Comme c'était le cas avec July Monroe, par exemple. Sloan avait tout fait pour être bien vu d'elle, mais il n'avait jamais escompter qu'ils deviennent des amis. Pourtant, à présent, quand ils étaient ensemble, il voyait, dans son regard et dans son attitude, qu'elle avait l'air de vraiment l'apprécier. Et c'était quelque chose qui le dépassait. Il se voyait certaines qualités qu'il qualifierait de professionnel – même si tuer n'était pas sa profession – car il était précis, minutieux, observateur, réfléchi, prévoyant, méfiant, juste, habile. Il savait quand frapper, comment s'y prendre, où agir, comment réagir face à une situation de doute. Mais il ne se voyait pas tellement de qualités en tant qu'homme, des qualités qu'un ou une amie comme July pouvait lui trouver.

Lui en tout cas, trouvait qu'il n'y avait pas plus humaine qu'elle. Naïve et innocente. Si c'était là deux choses qu'il reprochait aux hommes, chez July – comme chez les enfants – c'était quelque chose qui l'amusait et qu'il ne voyait pas vraiment en mal. Il avait remarqué également, à force de passer tu temps en sa compagnie, qu'elle était généreuse, gentille, fidèle et toujours partante pour à peu près tout. C'était quelqu'un de bien en soit, une jeune fille douce et bien comme il en existait sûrement beaucoup sur la planète, mais il avait vraiment un bon contact avec elle, ils s'entendaient bien, passer un moment ensemble était toujours plaisant et il s'attachait à elle petit à petit. Or Sloan Brown ne s'attachait pas à beaucoup de personnes – à personne même. Cela allait contre sa façon d'être avec les gens. Son credo, c'était de se faire bien voir de pas mal de gens et c'est tout. Pas d'attachement, pas de sentiments. Ou presque. Avant, il pensait toujours comme ça. Hormis avec sa soeur, Silver, qui était l'éternelle exception. Et maintenant il y avait Isobel, qui lui en faisait voir de toutes les couleurs mais qu'il pourrait suivre au bout du monde si elle l'en défiait. Et il y avait July, avec qui il se sentait céder un peu, pour une raison qui lui était inconnue. C'était étrange d'ailleurs. Il avait visité des villes et des villes, fait des tas de rencontres et liées de pseudo-amitiés qui avaient éclaté après ses départs répétés, mais c'était la première fois qu'il sentait qu'il s'attachait à une humaine qui différait autant de lui – même Isobel, qui en apparences semblait aussi innocente que l'innocence même, était une sacrée mauvaise fille, avait pu remarquer Sloan. Mais July, elle, était tout son contraire à lui. Si elle savait ce qu'il faisait de son temps libre...

Perdu dans ses pensées, alors qu'il attendait que son hôte vienne lui ouvrir, Sloan fut presque surpris quand ce fut le cas et que la porte s'ouvrit sur une July toute souriante. Le jeune homme lui sourit en retour et embrassa ses deux joues. « Entre, entre ! Je suis contente que tu aies pu venir. » Elle ferma la porte derrière lui et déjà disparaissant dans la cuisine. « Ça me fait toujours plaisir de te voir, » lui répondit Sloan, la suivant des yeux tandis qu'elle se rendait en cuisine. Commençant à se sentir à son aise dans cet appartement qui lui devenait familier, Sloan obéit et alla s'installer comme le lui proposait July depuis la cuisine. Il s'assit sur le canapé et attendit la jeune femme, qui ne tarda pas à revenir, les mains chargées de deux tasses de café qu'elle déposa sur la table basse avant de venir s'asseoir à côté de lui. Le jeune homme lui sourit de son habituel sourire charmeur. « Tu vas bien ? » lui demanda-t-elle. « Parfaitement bien, » répondit-il, « et quoi de mieux pour continuer cette magnifique journée qu'un petit moment ensemble, entre amis? » Le jeune homme sourit de nouveau, sincère pour une fois, espérant néanmoins qu'il n'en faisait pas trop. « Et toi alors? » enchaîna-t-il assez vite. July avait sûrement dû le remarquer, Sloan savait bien parler, mais il n'était pas un grand bavard, et surtout, il ne parlait pas beaucoup de lui. Raconter sa journée en long en large et en travers, ce n'était pas du tout son genre. Au contraire – que ce soit sincèrement ou non – il préférait s'intéresser aux gens, leur poser des questions et les laisser faire la conversation. Si sur certains points, July était pour Sloan une sorte d'exception, elle n'échappait pas à cela, il préférait qu'on lui confie des choses et jamais lui ne se confierait à quiconque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♦ messages : 201
♦ copyright : Princess'


♣ ARE YOU AFRAID ?
AGE: 22 ans
JOB: Serveuse
RELATIONSHIPS:

MessageSujet: Re: SOMEONE HE CAN RELY ON ♠ july Mer 28 Avr - 21:55

    Etant plutôt du genre sociable, je n'avais aucun problème pour trouver quelqu'un pour parler. Mais la première personne à qui je pensais était Sloan. Nous étions amis depuis peu mais il savait l'écouter. Et il était plutôt beau garçon, autant le dire. Tout à fait mon type d'homme en fait ! Sans que je sache pourquoi, son côté mystérieux m'attirait. C'était assez étrange, je devais l'avouer. Il ne parlait jamais de son passé et cela m'intriguait. Mais je n'étais pas là pour lui faire un interrogatoire, juste pour boire un café. Je ne voulais pas lui faire peur en lui posant des questions. Je devais rester son amie et attendre qu'il se confie à moi, même si je doutais qu'il le fasse pour l'instant.

    Lorsque je lui ouvris la porte, il me sourit et m'embrassa sur les joues. Sa peau était chaude, ce qui était logique puisqu'il venait de dehors et qu'il faisait très chaud. Me souvenant que le café devait être prêt, je partis dans la cuisine. Pendant que je versais le café dans les tasses, je l'entendis dire qu'il était toujours heureux de me voir. Je souris, sachant qu'il ne le verrait pas. J'étais heureuse qu'il aime être avec moi. Ce n'était peut-être qu'amical pour l'instant mais nous devenions de plus en plus proches. A moins que ce ne soit que dans ma tête ! Non, je ne pouvais me résoudre à penser ça. Je le rejoins dans le salon, les deux tasses dans les mains et je m'assis à côté de lui. Sa réponse me fit plaisir mais j'étais un peu déçue qu'il ne m'en dise pas plus. Mais j'allais pouvoir faire la conversation et j'aimais ça. "Je vais super bien ! Vu que je ne travaillais pas aujourd'hui, j'ai bronzé presque toute la journée. Ça me fait plaisir d'avoir un aussi beau temps à cette période de l'année. Ça faisait longtemps que j'attendais le retour du soleil !" Je savais que je parlais trop, comme d'habitude ! "Ça se voit que j'ai bronzé ?" Bon, ok ! Ce n'était pas vraiment une question à poser à un homme mais c'était sorti sans que j'y réfléchisse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♦ messages : 116
♦ copyright : dcayedfairytale


♣ ARE YOU AFRAID ?
AGE: 26 ans
JOB: actuellement sans-emploi
RELATIONSHIPS:

MessageSujet: Re: SOMEONE HE CAN RELY ON ♠ july Dim 9 Mai - 19:58

Si July – ou n'importe qui d'autre, d'ailleurs – s'attendant à des révélations et des confidences de la part de Sloan Brown et bien... elle pouvait attendre longtemps. Non seulement parler de sa petite personne et raconter sa vie n'était pas quelque chose que le jeune homme aimait mais il était surtout vital pour quelqu'un comme lui de garder la majeure partie de sa vie secrète. Discrétion constante. Et il faut bien avouer qu'il n'aurait pas eu l'air très malin s'il parlait de lui comme ça: « Voilà ma vie... j'ai grandi à Londres, entouré de mes parents – aujourd'hui décédés – et de ma petite soeur Silver de qui je suis très proche. J'ai fait des études d'informatique, un domaine utile autant que passionnant. Ah et, chose importante à savoir à mon propos, je suis un tueur en série. » Il n'avait pas vraiment envie de finir sa vie en prison alors pour lui, la discrétion était de rigueur. Moins il en disait sur lui et s'en passait, mieux s'était. Il ne voulait pas donner sans le faire exprès un indice sur son hobbie et ses petites virées nocturnes en racontant sa vie. Et puis, cela ne faisait-il pas de lui une personne encore plus charmante, cette part de secrets et de mystères? Il se plaisait à se dire que oui, même si ce n'était pas la principale raison de son silence. On pouvait également dire qu'il appréciait écouter les gens plus que d'être écouter. Curieux et toujours sincèrement intéressé, il aimait que l'on se confie à lui et que l'on fasse la conversation. Toutes ses raisons faisaient que Sloan Brown n'était pas un grand bavard et qu'il préférait être à l'écoute que faire lui-même la conversation.

Cela ne le dérangeait donc pas – au contraire – que July soit bien plus bavarde que lui et qu'elle fasse elle-même la conversation. Peut-être même était-ce là l'une des choses qui faisaient qu'il appréciait particulièrement être en sa compagnie. De toutes façons, ce n'était pas du genre de Sloan de refuser passer un peu de temps avec ses ''amis'', mais la perspective de partager un café avec July Monroe lui paraissait même plutôt réjouissante. Il se sentait plutôt bien, là, chez elle, l'écoutant avec attention et amitié. « Je vais super bien! Vu que je ne travaillais pas aujourd'hui, j'ai bronzé presque toute la journée. Ça me fait plaisir d'avoir un aussi beau temps à cette période de l'année. Ça faisait longtemps que j'attendais le retour du soleil! » La météo était l'un des sujets de conversation préférés des humains, avait remarqué Sloan, et il sourit amicalement à July. « Ça se voit que j'ai bronzé ? » Sloan eut un nouveau sourire, plutôt rieur. Il ne pouvait le nier, cela l'amusait, et lui plaisait peut-être aussi, que July soit aussi spontanée et innocente. On aurait dit qu'elle disait tout ce qui lui passait par la tête sans vraiment réfléchir, tout le contraire de lui à vrai dire. Presque chaque compliment, presque chaque mot et presque chaque sourire venus de Sloan était calculé, voulu, prémédité et réfléchi. Il n'agissait jamais au hasard. July était son opposé, elle ne se posait pas de question, était elle-même, naturelle, franche, simple. Sloan trouvait cette attitude – bien qu' en tout opposée à la sienne – tout à fait respectueuse, peut-être même aurait-il pouvoir se conduire ainsi, mais pour un homme tel que lui, l'hypocrisie était requise.

« Bien sûr que ça se voit, » dit Sloan à July en lui adressant l'un de ses fameux sourires charmeurs, « d'ailleurs il te va magnifiquement bien ce bronzage, tu es resplandissante. » Le jeune homme sourit. User de compliments était certainement l'une de ses mauvaises habitudes, mais cela marchait tout le temps. Et puis, ce n'était pas là l'un de ses mensonges, il était on ne peut plus vrai que l'on voyait bien que July avait passé une bonne partie de sa journée au soleil, de même que Sloan trouvait que ce teint hâlé allait indubitablement bien à la jeune blonde. Un sourire amical toujours aux lèvres, Sloan prit l'une des tasses de café que July avait déposées sur la table et en but quelques gorgées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: SOMEONE HE CAN RELY ON ♠ july

Revenir en haut Aller en bas

SOMEONE HE CAN RELY ON ♠ july

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ENDLESS STARLIGHT :: 
« WELLINGTON CITY ♦ in the south »
 :: 
« ARO VALLEY »
-