AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

[QUAIS] What the Hell is happening in Wellington ? {angel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

♦ messages : 69
♦ copyright : ©nemesis


♣ ARE YOU AFRAID ?
AGE: 22 y.o
JOB: ÷
RELATIONSHIPS:

MessageSujet: [QUAIS] What the Hell is happening in Wellington ? {angel Dim 25 Avr - 15:36

What the Hell is happening is Wellington ?


    Les quais étaient balayés par le vent marin qui soufflait vers l'intérieur des terres. Si jamais je m'étais un jour intéressée aux termes de surf, j'aurais pu donner un autre qualificatif, mais je n'avais aucune idée de ce que ça pouvait être et ça n'était pas très intéressant. Mes cheveux roux bouclés attachés en une queue de cheval plutôt lâche, j'avançais les mains dans les poches de mon jean, un sac en cuir pendant au bout de mon bras droit et battant contre ma cuisse. Mon regard scrutait devant moi, à la recherche du repère que j'avais pris la dernière fois. Normalement, je devais retrouver McGregor ici. Comment je le savais ? Par un mail, je lui avais proposé qu'on se retrouve ici. Oui, un mail. Pas avec mon adresse mail habituelle, remarquez, une créée pour les besoins de la couverture commune que je partageais avec Steven. Un sourire amusé se dessina sur mes lèvres tandis que je repensais à ce que mon jumeau m'avait répondu lorsque je lui avais annoncé que je l'abandonnai pour l'après-midi afin d'aller revoir un reporter qui avait l'air de savoir plein de trucs sur les meurtres et disparitions récentes. « Tu t'le fais pas ! » Voilà ce que mon frère jumeau, faux mari, véritable amant, m'avait dit avant que je sorte. Et ce que je lui avais répondu alors n'était qu'une taquinerie de seconde zone : « Je me fais qui je veux d'abord ! »
    En y repensant bien, il avait vraiment tort de s'en faire, je n'allais voir cet homme avec qui il m'avait interdit de coucher que pour des raisons strictement informatives. Angel McGregor avait écrit des articles sur les événements bien sombres qui étaient survenus à Wellington et il en savait certainement bien plus qu'il ne voulait en dire dans ses textes. Alors si je voulais en apprendre plus sur ces circonstances étranges et sur le degré d'anormalité des événements, il fallait que je lui parle.

    C'est pour cette raison, donc, que j'étais arrivée sur les quais du port et que je déambulais tranquillement sur les pontons, mes yeux vifs cherchant une silhouette dans cet amas de mats de bateaux. Et tout en observant autour de moi, je faisais aussi l'inventaire mental de ce que j'avais avec moi pour me protéger si ça tournait mal. J'avais bien sûr ma bouteille d'eau bénite dans mon sac, et en y pensant, je l'ouvrais pour faire tomber un peu de cette eau dans mes mains pour me les humidifier et les purifier. Puis je la refermais et la rangeais au fond du sac, à côté du colt à balles d'argent. Le parfait guide du petit exorciste voudrait aussi qu'on se balade avec de l'argent liquide, mais ça doit alors se contenir dans un thermos et c'est lourd, donc je l'avais laissé à l'appartement. De toute façon, on était en pleine journée et j'avais rendez-vous avec un humain tout ce qu'il y a de plus normal. Je ne risquais donc, normalement, pas grand chose. La question était, en attendant qu'il arrive, avais-je le temps de relire quelques pages de la Bible pour essayer de les mémoriser une bonne fois pour toutes ?
    Relevant mon regard vers le bout du quai, j'eus ma réponse : Pas le temps, le voilà déjà qui arrivait. Je rangeai la Bible que j'avais sorti dans mon sac, refermai le zip et avançai alors vers Monsieur McGregor, à qui je tendis ma main pour qu'il la serre.

      « Merci d'avoir bien voulu me revoir une nouvelle fois, j'imagine que vous avez eu quelques jours chargés… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angel McGregor

SPARKLING ANGEL

Together In All These Memories.

avatar

♦ messages : 172
♦ copyright : © tiin0


♣ ARE YOU AFRAID ?
AGE: 29 ans
JOB: Reporter photographe
RELATIONSHIPS:

MessageSujet: Re: [QUAIS] What the Hell is happening in Wellington ? {angel Dim 25 Avr - 20:51




Avril 2010 ♣ Port, Wellington
SUR LES QUAIS




Un mail. Voilà ce qui m'amenait aujourd'hui sur les quais du port de Wellington. J'étais actuellement à pied, avançant à mon rythme afin de retrouver une jeune femme que j'avais rencontré, il y a déjà quelque temps, et qui m'avait avoué avoir lu tous mes articles sur les meurtres de Makara River. Ca n'avait pas été une rencontre comme les autres. Mais pour la première fois que je rencontrais une de mes lectrices, je n'avais pu m'empêcher de répondre aux questions qu'elles se posaient. Cet après-midi, j'allais de nouveau la rencontrer suite à un rendez-vous pris par emails.

Je marchais tranquillement le long d'une rue du centre ville de Wellington, lunette de soleil sur le bout du nez vu que le soleil nous montrait son plus beau jour. Mon blackberry en main, j'avançais, envoyant en même temps un sms à mon meilleur ami avec qui je devais parler du dernier meurtre de la ville. Cette affaire m'intriguait, me poussait dans mes recherche sur la vérité de toute cette histoire et je pense que Jezabel, la femme que j'allais rencontrer dans quelques minutes, l'avait très bien compris. Mais partagé mes infos ne me dérangeait pas en sachant qu'elle ne faisait pas parti d'un journal concurrent ou d'un autre site web abracadabrantesque.

J'arrivais sur les quais. J'étais à l'heure et apparement la jeune femme aussi. Je la reparai de loin. Il fallait dire qu'une belle demoiselle comme elle n'était pas facile à oublier et à perdre de vue. Je m'approchai alors dans sa direction, remarquant au passage qu'elle rangeait un bouquin sans première page de couverture. Ce qui me paraissait bien étrange. Cependant, la jolie rousse pouvait lire ce qu'elle désirait ce n'était pas moi qui lui dirait que faire. Elle me tendit sa main. Je l'attrapais en retour pour la saluer avec un grand sourire.

- Merci d'avoir bien voulu me revoir une nouvelle fois, j'imagine que vous avez eu quelques jours chargés…
- En effet, avec tous ces meurtres qui s'enchaînent je n'ai plus vraiment le temps de faire tout ce que je voudrais. Mais j'essaye quand même d'y parvenir. Je commençais alors à marcher dans la direction opposé de laquelle je venais afin de longer les quais tout en ayant une discussion qui serait surement intéressante sur l'actualité mortelle de la capitale de Nouvelle-Zélande. Vous aviez des question, je crois bien mademoiselle Khaleway ? Je la regardais avant de rajouter un : Je vous écoute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♦ messages : 69
♦ copyright : ©nemesis


♣ ARE YOU AFRAID ?
AGE: 22 y.o
JOB: ÷
RELATIONSHIPS:

MessageSujet: Re: [QUAIS] What the Hell is happening in Wellington ? {angel Ven 30 Avr - 9:31

    Cette poignée de main fut assez brève, mais ferme. Ce n'est pas que je préférais éviter autant que possible les contacts avec les gens que je côtoyais, mais j'étais plus à l'aise lorsqu'il y avait une légère distance de sécurité. Étrange ? Disons que je prenais ses précautions, on ne savait jamais. Je n'étais pas pessimiste, non. Juste prudente. D'ailleurs, je devais avoir eu toute la prudence qui s'était trouvée disponible quand on était encore dans le ventre de Maman, parce que Steven était totalement inconscient. Ou bien était-ce moi qui était insouciante, à me balader sur les quais avec un inconnu qui aurait tout aussi bien pu être un des assassins non-humains et jouer le double-jeu du journaliste qui cherche à comprendre quelque chose dont il sait déjà tout… Et si c'était un piège ? Non, Jeez, tu lis trop de romans policiers en ce moment, il faut que tu arrêtes. Avançant donc à présent à ses côtés, mes mains de nouveau dans les poches je l'écoutais attentivement, hochant la tête de façon affirmative lorsque le besoin s'en faisait sentir -histoire qu'il comprenne que même si je ne disais rien de plus, j'étais intéressée par ce qu'il pouvait dire- jetant un coup d'œil alentour par moments. Je tournai de nouveau mon visage vers lui lorsqu'il émit l'hypothèse que j'aie des questions -et Dieu sait ô combien j'en avais- à lui poser. Ne relevant la mauvaise particule qu'il avait employée -je m'étais pourtant présentée comme Madame Khaleway la première fois que je l'avais vu- je hochais la tête encore une fois de haut en bas. Intérieurement, j'étais en train de me demander si j'avais bien mon alliance à la main gauche, ou si je l'avais oubliée quelque part… Mais vu que je ne l'avais pas enlevée depuis que Steven et moi avions posé le pied sur la terre néo-zélandaise, je n'avais pas de risque de l'avoir perdu. Croisant le regard d'Angel McGregor qui venait de m'enjoindre à parler, je m'arrêtais un instant de marcher et m'appuyai contre un gros plot en bois noir qui décorait le bord du quai.

      « Est-ce que vous pensez que les tueurs agissent selon un quelconque rituel, qu'ils perpétuent une sorte de vendetta personnalisée et obscure, ou que ça ne serait qu'une série de meurtres aléatoires ? »


    C'était étrange. D'un côté, je sentais que ça n'était pas une vendetta ouverte contre qui que ce soit. D'après les informations que j'avais su récolter par ci par là, il n'y avait jamais de lien concrets entre les victimes… À part l'endroit où certains de leurs corps étaient retrouvés. Sortant mes mains de mes poches, je les joignais dans mon dos, mon sac battant à présent contre l'arrière de ma cuisse. Et les mains ainsi positionnées, je m'arrachais un ongle nerveusement. Parler du mode d'assassinat ou des raisons des meurtriers pour agir ainsi me mettait toujours dans un état nerveux. Les images terrifiantes et bouleversantes du corps inerte de ma mère sur l'herbe du jardin, quatre ans auparavant, me hantaient encore et encore. Secouant la tête, je chassais ces images de mon esprit et je me remettais à avancer, attendant la réponse d'Angel. Je n'avais été absente que quelques secondes à peine, perdue dans de sombres souvenirs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angel McGregor

SPARKLING ANGEL

Together In All These Memories.

avatar

♦ messages : 172
♦ copyright : © tiin0


♣ ARE YOU AFRAID ?
AGE: 29 ans
JOB: Reporter photographe
RELATIONSHIPS:

MessageSujet: Re: [QUAIS] What the Hell is happening in Wellington ? {angel Mar 4 Mai - 15:27




Avril 2010 ♣ Port, Wellington
SUR LES QUAIS




Je marchais, préférant être en mouvement que de rester planté dans un coin. J'étais plutot du genre actif, du genre qui fait toujours quelque chose et n'aimant pas le fait de ne rien faire. J'avais toujours quelque chose à faire que se soit en rapport avec le boulot, les plaisirs de la vie ou encore les sorties. J'étais ainsi et jusqu'ici, je ne m'en étais jamais plains. Lorsque je ne savais pas quoi faire, je trouvais toujours une nouvelle chose à accomplir. Par exemple, dernièrement, je me suis amusé, par curiosité et par nécessité de connaître à qui je parlais de mes enquêtes et infos, à rechercher le passé de Jezabel Khaleway. Plus surprenant encore, j'étais resté plusieurs heures sur son cas. Elle avait de bien lourd secret et mon meilleur ami inspecteur m'avait aidé en m'offrant gratuitement l'accès libre au dossier de la police. Ce que je découvris, jamais je n'aurais pu le penser. Madame Khaleway est en réalité une mademoiselle se prénommant Crossington et ayant un frère jumeau du nom de Steven qui est le même que son soit-disant "mari". Plus incroyable encore, je connaissais désormais son héritage familiale : l'exorcisme. Son père était un grand spécialiste d'après ce que j'avais pu comprendre et à mon avis, la jeune femme n'était pas à Wellington par hasard. Dans un sens, c'était plus sécurisant d'avoir des exorcistes dans la ville car je n'étais pas sûr non plus que les meurtres de la capitale soient commis par des hommes. Je n'aurais pas été jusqu'à des être surnaturels. Mais puisque ce fait ce présenter à moi, je pouvais émettre l'hypothèse d'une vie autre qu'humaine sur Terre. Cela me paraissait tirer par les cheveux mais tant que je n'aurais pas confirmation de mes suppositions les plus plausibles, je ne pouvais écarter cette dernière. Nous marchions donc le lond des quais lorsque Jezabel finit par s'arrêter et prendre la parole. Je l'observais et la regardais dans sa manière de faire pour ensuite plonger mes yeux dans les siens en attendant sa question.

- Est-ce que vous pensez que les tueurs agissent selon un quelconque rituel, qu'ils perpétuent une sorte de vendetta personnalisée et obscure, ou que ça ne serait qu'une série de meurtres aléatoires ? Réfléchissant à une réponse possible, je ne remarquais pas la distraction ou plutot sa légère discordance psycho-motrice, la figeant dans ses pensées. Elle repartit. Je la suivis.
- Je ne pense pas que se soit une sorte de vengeance. Ca serait bien trop cruel et aucun lien n'a encore été fait entre les victimes, à part la manière dont ils sont morts. Personnellement, je pense que ces personnes se trouvaient au mauvais endroit et au mauvais moment. Par contre en ce qui concerne le rituel, j'hésite. On pourrait penser que les coeurs arrachés font parti d'un rite. Cependant, ça peut être également la signature des meurtriers. Je fis une légère pause avant de reprendre. Donc oui, à mon avis, ce ne sont que des meurtres aléatoires. Mais dans quel but ? Je n'en sais strictement rien. C'est assez difficile de se mettre dans la peau du meurtriers enfin des meurtriers car je suis certain qu'ils sont plusieurs. Personne n'aurait pu assasiner autant de personnes en si peu de temps. Bref, pour en revenie à ce que je disais, la manière de faire, la façon dont les corps sont retrouvé et le manque d'indice ne permet toujours pas de comprendre comment et pourquoi tous ces meurtres sont commis et perpétués.

Je venais de déballer tous ce que je pensais ou presque. Je préfèrais tout de même garder quelques infos encore non communiqué par mes articles au frais. Mais pour la partie la plus importante venait d'être dite. Je continuai ma marche lorsque, à mon tour, une question me vint à l'esprit. Une question que même si je ne connaissais pas la véritable identité de Jezabel, j'aurais pu lui posé par curiosité encore une fois. Oui, j'étais curieux. Je le savais et je vivais très bien avec. C'était parfois un atout alors qu'à d'autres moments, c'était plutôt le contraire.

- J'ai également une question. Dis-je en regardant Jezabel droit dans les yeux. Vous n'êtes pas obligé de répondre si vous en avez pas envie. C'est juste pour satisfaire ma curiosité innée. Je rigolai. Mais vu toutes les informations que je vous donne, madame, j'espèrais comprendre en quoi ça vous serait utile ou si c'était simplement aussi par curiosité que vous me posiez toutes ces questions ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♦ messages : 69
♦ copyright : ©nemesis


♣ ARE YOU AFRAID ?
AGE: 22 y.o
JOB: ÷
RELATIONSHIPS:

MessageSujet: Re: [QUAIS] What the Hell is happening in Wellington ? {angel Mer 5 Mai - 18:13

    Volons un instant la vedette à Jezabel et laissons-la vivre sa vie sans la relater. Si elle avait su qu'on avait pu trouver qui elle était réellement, ça ne lui aurait pas plu. Mais vu qu'elle l'ignorait présentement, ça ne la dérangeait pas d'être avec Angel. Nul doute que si elle avait pu avoir la plus petite intuition qu'il savait quelque chose sur elle qu'elle ne lui ait pas dit directement, elle se serait mise à se méfier de lui, à voir en lui une menace qu'il n'était apparemment pas. Elle, elle ne savait pas grand chose sur lui. Bon, une fois qu'elle avait lu ses articles, elle s'était renseignée sur ses habitudes, histoire de savoir un peu où il pouvait être trouvé. C'est comme ça qu'elle était entrée en contact avec lui la première fois. Il avait les informations dont elle avait besoin pour tenter de faire un profil de la créature. Elle recroisait les informations qu'elle pouvait récupérer elle-même avec un fichier de données qui regroupait tout ce que les Crossington avaient jamais su sur les créatures non-humaines qui peuplaient ce monde. Et pourtant, malgré les quinze siècles de tradition exorciste dans la famille, rien n'avait pu les mettre sur la piste de ce qu'étaient vraiment ces étranges tueurs arracheurs de cœur. Alors elle tentait de trouver des informations qui pourraient les mettre sur la voie. Normalement, elle contacterait son père ce soir, pour lui faire connaître ce que Steven et elle avaient pu trouver au bout d'un mois. Ça faisait déjà un mois qu'ils étaient à Wellington, les mains dans les poches, les sens à l'affût et qu'ils n'étaient arrivés à rien. Ouais, vraiment, ils n'étaient pas plus avancés qu'avant. C'est pour cette raison que Jezabel avait recours aux connaissances d'Angel. Lui, il savait des choses qu'elle ne soupçonnait pas. Il y avait quelque chose qui leur passait sous le nez, mais elle ne savait pas quoi. Et connaissant les techniques des Crossington, il lui faudrait encore pas mal de temps avant de comprendre qu'en plus du cœur, les créatures mangeaient l'âme de leurs victimes… Du moins si elle le comprenait un jour. C'est pour ça qu'elle posait des questions sur les motifs de ces meurtres. Il y avait quelque chose qui leur manquait, une information cruciale, mais elle était incapable de dire quoi. Aussi, tout ce que pourrait lui dire Angel serait utile, elle en était persuadée :

      « Je ne pense pas que se soit une sorte de vengeance. Ca serait bien trop cruel et aucun lien n'a encore été fait entre les victimes, à part la manière dont ils sont morts. Personnellement, je pense que ces personnes se trouvaient au mauvais endroit et au mauvais moment. Tandis qu'il parlait, elle se contentait de hocher la tête, comme si soudainement ça devenait évident. Sans lien aucun autour de ces morts, il n'y avait pas de possible vengeance. Ou bien c'était un lien qui leur échappait, mais elle était persuadée que sa mère n'avait été qu'une victime aléatoire… Par contre en ce qui concerne le rituel, j'hésite. On pourrait penser que les coeurs arrachés font parti d'un rite. Cependant, ça peut être également la signature des meurtriers. Une sensation de nausée la prit alors qu'elle revoyait le corps de sa mère ensanglanté sur l'herbe de leur jardin… Elle chassa de nouveau ces images répugnantes, se forçant à rester concentrée. Donc oui, à mon avis, ce ne sont que des meurtres aléatoires. Mais dans quel but ? Je n'en sais strictement rien. C'est assez difficile de se mettre dans la peau du meurtriers enfin des meurtriers car je suis certain qu'ils sont plusieurs. Personne n'aurait pu assassiner autant de personnes en si peu de temps. Bref, pour en revenir à ce que je disais, la manière de faire, la façon dont les corps sont retrouvé et le manque d'indice ne permet toujours pas de comprendre comment et pourquoi tous ces meurtres sont commis et perpétués. »


    En somme, cul de sac évident. De son point de vue, les flics avaient des engins utiles et des techniques géniales, mais si les meurtriers n'étaient pas humains, ça ne servirait à rien. Elle et Steven avaient déjà fait un tour à la Makara River, de nuit. Ils n'avaient pas trouvé grand chose, hélas. Rien qui aurait pu les éclairer. Surtout que les policiers avaient bien ratissé le tout et n'avaient rien laissé de suspect. Jezabel s'arracha un nouvel ongle puis remit une de ses mains -la droite- dans sa poche de pantalon. Elle était de nouveau silencieuse, ruminant les paroles d'Angel lorsque ce dernier reprit la parole :

      « J'ai également une question. Vous n'êtes pas obligé de répondre si vous en avez pas envie. C'est juste pour satisfaire ma curiosité innée. Sceptique, elle se contenta de sourire alors qu'il riait et l'enjoignit d'un signe de tête avenant à lui poser cette fameuse question. Mais vu toutes les informations que je vous donne, madame, j'espérais comprendre en quoi ça vous serait utile ou si c'était simplement aussi par curiosité que vous me posiez toutes ces questions ? »


    Aha. Tricky question. Elle se détourna de son regard tout en continuant d'avancer tranquillement, réfléchissant à la réponse qu'elle pourrait lui donner sans attiser plus sa curiosité. Elle pouvait mentir. Elle aurait peut-être dû mentir. Mais en quelque sorte, elle sentait que si elle lui mentait, il le saurait, et ne lui donnerait plus les informations dont elle avait besoin. Alors, plutôt que de lui déballer toute la vérité, elle se permit d'en divulguer une partie :

      « Disons qu'on m'a plus ou moins chargée de récolter le plus de renseignements possibles sur cette affaire. Mais c'est aussi de la curiosité de ma part… Une curiosité malsaine, peut-être, mais une envie de savoir, tout de même. »


    Non, elle ne lui dirait pas qu'elle avait besoin de savoir ce qu'étaient ces enflures qui avaient tué sa mère quatre ans auparavant et recommençaient à faire joujou de façon de plus en plus grave dans les environs. Elle ne lui dirait pas ça parce qu'elle n'en avait pas envie. Parce qu'elle avait déjà assez d'ennuis avec les images qui revenaient encore et encore devant ses yeux, la hantant toujours plus depuis qu'elle était ici. Parce qu'elle refusait d'y penser. Parce qu'elle avait besoin de se changer les idées. Elle reprit la parole, préférant devancer toute question plus intrusive dans sa vie privée :

      « C'est votre curiosité innée qui vous a poussé à devenir Journaliste ? Ou bien un élément extérieur qui vous a forcé à choisir un métier ? Vous n'êtes pas espion quand même, hein ? »


    Le faire parler pour pouvoir se taire, elle. Voilà en quelque sorte la stratégie qu'elle avait décidé de développer, en espérant que ça marcherait et qu'il comprendrait qu'elle ne se dévoilait pas souvent, et pas sans une certaine difficulté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [QUAIS] What the Hell is happening in Wellington ? {angel

Revenir en haut Aller en bas

[QUAIS] What the Hell is happening in Wellington ? {angel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ENDLESS STARLIGHT :: 
« WELLINGTON CITY ♦ on the borders »
 :: 
« PORT »
-