AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

re-education through labor | donovan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

♦ messages : 14
♦ copyright : white rabbit


MessageSujet: re-education through labor | donovan Sam 8 Mai - 0:20




Kellan Tane Donovan
28 ans, né le 24 juillet 1982


LITLLE MORE PRECISIONS
.

    QUE FAITES-VOUS A WELLINGTON ? ♦️ Depuis sa graduation, Kellan n’a jamais vraiment remit les pieds en Nouvelle-Zélande sauf pour à peine quelques jours entre chacune de ses différents déploiements. Finalement, après quatre années de services en Amérique du Sud, plus précisément au Pérou et au Chili, et dernièrement sur la frontière de l’Iran et l’Irak, il s’est finalement fait accordé une longue permission qui lui permettra de commencer un semblant de vie civil et de s’installer en quelque part. Il a choisit Wellington un peu au hasard : il ne voulait pas aller vivre dans un trou, mais il ne voulait pas non plus aller dans la ville la plus peuplée. Il avait eu une bonne impression de Wellington – même s’il y est resté que trois mois avant de changer encore une fois de famille d’accueil – quelques années auparavant et décida qu’il était pour s’y installer un moment. Aussi ce qui influença son choix était la peut-être possibilité de croiser sa première coéquipière dans ses débuts dans les Forces. Oui, il l’avait apprit d’un ami d’un ami d’un ami, donc ça rendait le tout un peu flou, mais quand même, il ne dirait pas non à la recroiser un de ses jours.

    QUE PENSEZ-VOUS DE CES MEURTRES SUSPECTS ? ♦️ Il en a entendu parler quelques fois lorsqu’il était encore basé en Nouvelle-Zélande, sinon, il ignore que ses meurtres suspects sont encore d’actualité. Bien évidement, il ne comprend pas comment les policiers n’arrivent pas à résoudre le mystère de la rivière. Des tas de gens y sont morts – et il était clair que pour tous ses gens, ce n’était pas des cas de noyades – et il lui est impensable que les policiers n’ont aucune piste. Il trouve le tout ridicule et ne peut faire autrement que de penser que ceux qui sont censés les habitants de la ville sont de véritables farces. Sérieusement ? C’en ai triste que plusieurs personnes meurent bêtement parce que les flics ne savent pas faire leur job. Pffff.

    QUELLE EST VOTRE PLUS GRANDE PEUR ET COMMENT RÉAGIRIEZ-VOUS DEVANT ? ♦️ Il a affreusement peur de retomber dans ses vieilles habitudes de toxicomane. Il a eu tellement de problèmes à cause de ses nombreuses addictions qu’il a peur de simplement retomber et de s’y perdre. Il aimerait bien croire que si par malheur, il reprenait une dose de quoique ce soit, il saurait s’en sortir. S’en sortir seul et rapidement et sans problème. Évidemment, Kellan est réaliste – quoi qu’il peut ce la jouer un peu trop optimiste des fois, sauf pour en ce qui le concerne –. Il sait que du moment qu’il se retrouverait face à face avec ce qu’il prenait lorsqu’il était plus jeune – cocaïne, marijuana, speed, extasy pour nommer que ses drogues ‘favorites’ –, il ne pourrait résister très longtemps. Il a déjà réussit à se débarrasser de ses dépendances, mais très souvent, l’envie d’en reprendre « qu’une seule fois » lui traverse très souvent l’esprit. Il sait qu’il n’est pas encore sorti du bois en de qui concerne son problème avec les drogues, il doit simplement ne céder. Il risquerait trop de choses qui lui tiennent à cœur.

    AVEZ-VOUS QUELQUE CHOSE EN PARTICULIER ? ♦️ Son nez le démange encore très souvent à cause des nombreux rails de cocaïne qu'il a sniffée plus jeune. Sur son biceps gauche vers l’intérieur, il possède quatre cicatrices parallèles de plus d’une vingtaine de centimètres qu’il s’est lui-même infligé durant ses nombreux trips. Il est un très mauvais conducteur. Pratiquement à chaque fois qu'il se retrouve derrière un volant de voiture, il est impliqué dans un accident de la route. Il n'a pas retouché à l'alcool et à la cigarette depuis son acceptation dans les forces de la Nouvelle-Zélande. Il s'est conditionné à détester l'odeur de cigarette pour ne plus y toucher. Il possède plusieurs tatouages sur les bras et le dos. Il en regrette quelques-uns, mais il s'y fait. Il participe assez régulièrement – lorsqu’il n’est pas en mission, en gros – aux compétitions de type Ironman qui sont organisés en Australie et quelques fois à celles de la Nouvelle-Zélande. Étonnamment, il est toujours classé dans le top 150, ce qui est plus qu’excellent à son avis. Il se fou de ce que l’on peut penser de lui. Il n’aspire pas à mener une vie tranquille, loin de là. Il est de ceux qui déteste parler de son passé : c’est mort et enterré.

    COMMENT VOUS DÉCRIREZ-VOUS EN QUELQUES MOTS ? ♦️ Fier, froid, méprisant, sexiste, lunatique, charmeur, vulgaire, distant, ironique, réaliste, optimiste, blasé ; impulsif, têtu, autoritaire, colérique, individualiste, ambitieux, franc, casse-cou, paranoïaque, fiable, débrouillard, tenace,


Dernière édition par Kellan Donovan le Lun 17 Mai - 4:38, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♦ messages : 14
♦ copyright : white rabbit


MessageSujet: Re: re-education through labor | donovan Sam 8 Mai - 0:21

INSERT YOUR LIFE HERE
.


    by the time you come home,
    i'm already stoned
    ;

    early life and the reason why he's such a screwed up.

    « - Oui bonsoir, département de l'aide à l'enfance, comment puis-je vous aidez ?
    - B’soir, c’pour me plainte ?
    - Un instant, s'il vous plaît, madame. Je vous transferts. »

    La pauvre femme attendit, accrochée au combiné du téléphone qui lui renvoyait une musique calme d'ascenseur agrémentée ici et là de "Votre appel est important pour nous" et de "Tous nos intervenants sont présentement occupés. Veuillez rester en ligne pour conserver votre priorité d'appel", en essayant d'oublier les cris hystériques de sa voisine et les pleurs quasi-incessants de son bambin d'à peine trois ans. C'était chose impossible : les murs épais comme du papier de l'immeuble à logements à prix modiques ne valaient rien. À quoi pouvait-on s'attendre de toute façon ? Un quartier paumé, des gens qui arrivent à peine à joindre les deux bouts, pratiquement tous toxicomanes... L'endroit parfait pour élever un enfant, quoi ? Aucun doute là-dessus : le môme sera un génie. La voisine bien intentionnée ne pouvait rien pour le gamin, c'était à peine si elle arrivait à manger à tous les jours, préférant son fixe plutôt que sa santé. Chacun ses priorités.

    « - Oui bonsoir, Katherine Maida à l'appareil : je vous écoute.
    - C't'a vous que j'me plains ?
    - Oui, madame. De quoi s'agit-il ?
    - Ma voisine gueule après son p'tit et ça dure depuis c'midi.
    - Et est-ce que c'est fréquent, madame ?
    - Tous les soirs, m'dame, d'puis presqu' trois ans. En gros, d'puis la naissance du p'tit.
    - D'accord. Madame, pourrais-je prendre en note vos coordonnées ?
    - Ça va rester ent'e nous ? J'serais pas impliquée. J'veux dire, j'vais rester anonyme ?
    - Bien madame, si votre plainte se relève être fondée, il se peut que nous aurions besoin de votre aide lors de l'enquête préliminaire. Également, si le tout ce retrouve en cours de l'enfance... Madame, êtes-vous toujours là ? Madame ? »

    { … }

    Service à l’enfance,
    Suivit de : Kellan T. Donovan, 17 ans.
    Par Katherine Maida, intervenante.


    Entré dans le service à l’âge de dix ans à la suite de plusieurs plaintes de plusieurs résidents de l’immeuble d’habitation avec son jeune frère Frederick L. Donovan, maintenant âgé de 14 ans. Tout d’abord placé dans la même famille, les frères Donovan ont rapidement montré des signes évidents de réticence envers toutes formes autorités. Chez l’aîné, tout refus fait naître des crises de frustration et depuis ses douze ans, des excès de colère furent reportés et associés à la consommation grandissante de stupéfiants de toutes sortes. Après plusieurs transferts dans plusieurs villes de l’île nord du pays, les frères furent séparés puisqu’ils étaient trop demandant pour les familles. La consommation de produits illicites de Kellan augmenta considérablement par la suite. Évidemment, sa dépendance le poussa à faire la revente sur le terrain de son école ou il se fit prendre quelques semaines avant la fin de l’année scolaire. Il fut suspendu et dut redoubler l’année ratée en plus de se faire suivre par le psychologue scolaire, M. Van Malory. Puis, il se fit reprendre plusieurs fois défoncés durant ses cours et sur le terrain de l’école avant d’être expulsé pour de bon.

    Aujourd’hui âgé de dix-sept ans, je propose que le mineur, Kellan T. Donovan, soit placé en détention juvénile pour sa propre santé et pour celles des autres qui tentent de l’aider à se sortir de son problème d’addictions à plusieurs stupéfiants. À la suite de sa libération, dans deux ans, je m’engage à m’occuper de lui trouver une famille – avec laquelle nous pourrons offrir un contrat spécial – jusqu’à ce que M. Donovan atteigne l’âge de vingt et un ans et que celui-ci respecte à la lettre les closes de son contrat de libération « sous-caution » s’il veut échapper à un séjour derrière les vrais barreaux.


    forget about the life i used to know,
    forget about the one i left at home
    ;

    middle-life crisis and the instant he became a 'respectful' man.

    « - Kellan, pourquoi les forces de l’air voudraient de toi ? Ce n’est pas parce que tu as passé la majorité de ta vie dans les nuages que ça fait de toi un candidat idéal ! Franchement ! Tu as eu toute la misère du monde à passer tes examens pour conduire une voiture. Une Voiture ! Tu crois qu’ils vont accepter de te laisser piloter un avion ? Un AVION !
    - C’est sans parler de son casier judiciaire.
    - En plus ! Qu’est-ce qu’ils vont faire, d’après toi, en sachant que tu as été un revendeur de drogues ?
    - Ils vont simplement me coller un limier au cul et me faire pisser dans un pot tous les trois jours.
    - Et ça ne te dérange pas ?
    - C’est moins pire qu’une fouille corporelle.
    - Et s’ils en exigent une ?
    - Je baisserai moi-même mon pantalon et je me pencherai.
    - Kellan !
    - Désolé d'avoir heurté ta pudeur féminine. »

    Clarissa, tutrice légale de Kellan jusqu’à ce qu’il atteigne ses vingt-et-un ans, porta sa main à sa joue et observa le jeune homme qui se tenait devant elle. Benard, son mari, toisait l’impoli qui se croyait tout – ou presque – permit. La relation des trois adultes était houleuse et il était facile de voir que le couple avait plus qu’hâte de ce débarrasser de ce fouteur de troubles. Ils étaient responsable de Kellan depuis son séjour en détention juvénile et les closes du contrat pour sa liberté étaient très sévères. Donovan ne pouvait pas aller vivre ailleurs avant d’être âgé de vingt et un ans, il ne pouvait se retrouver dans des problèmes légaux, il ne pouvait retoucher à la drogue et si quelqu’un avait le moindre doute, Kellan se devait de participer à des tests de dépistages, il ne pouvait pas avoir le moindre job à moins que Bernard ET Clarissa signent un formulaire… Que quelques mois encore et ils allaient être libérés de leur fardeau.
    « - Qu’est-ce que ça peut bien vous foutre que je me fasse tuer sur le terrain de toute façon ? Je suis qu’un chèque par la poste à toutes les semaines.
    - Je t’interdis de dire ça, Kellan !
    - Et pourquoi ça ? Qui voudrait avoir à sa charge un junkie ?
    - Pourquoi l’armée voudrait de toi alors ?
    - Ils ont toujours besoin de jeunes personnes à sacrifier sur le terrain pour le journal télévisé de dix-huit heures.
    - Tu es dégoutant !
    - Et alors ?
    - Tu veux être ce sacrifice ? Ce sacrifice inutile pour ton pays ?
    - C’est ça ou l’overdose. On s’entend que ce qui a plus de gueule entre les deux c’est bien sur le terrain.
    - Et tu veux qu’on signe pour que tu ailles te suicider là-bas ?
    - C’est l’idée de base. Reste à voir combien de temps s’écoule avant que je passe à la télévision. »

    Clarissa secoua violement la tête avant d’enfouir ses doigts dans ses cheveux. Elle devait combattre les larmes qui envahissaient ses yeux et elle se DEVAIT de reprendre son sang froid, au plus vite ! Bernard attira sa femme dans ses bras alors que Kellan laissait tomber sa tête vers l’arrière en soupirant bruyamment pour montrer son désaccord. Il ne pouvait rien faire mis à part espérer qu’ils allaient le laisser s’en aller. Il n’en pouvait plus de rester dans cette maison banlieusard moche et ennuyeuse à souhait. Sauf qu’il ne pouvait rien faire sans l’accord de ses tuteurs légaux. Ugh. Il avait vingt ans, bordel. Il n’allait simplement pas refaire les même conneries d’il y a cinq ans.

    « - Laissez-moi y aller et je vous enverrai une partie de ma paie chaque mois.
    - Ce n’est pas pour l’argent que l’on fait ça, Kellan. C’est pour toi. Si –.
    - On s’en fou ! Signez que je puisse enfin m’en aller de ce trou et que je puisse enfin me rendre utile. Ce n’est pas comme si j’allais décevoir quelqu’un si je me plante pour devenir pilote. Même vous, vous n’y croyez pas alors ne venez pas me faire chier avec ça.
    - Tu ne le mérite même pas, Kellan. Laisses-nous la soirée pour y penser. On te revient avec ça demain matin.
    - Peu importe, tant que je puisse y aller.
    - Kellan, franchement ! »

    { … }

    wake up, i'm pounding on the door,
    i'm not the man i was before
    ;

    like a hero of war coming back home after a long time far far away.

    Il était rapatrié. Son escadrille retournait à la maison, déjà. Deux ans s’étaient écoulés depuis son dernier séjour en Nouvelle-Zélande et là, on leur donnait congé. Un congé d’une longue durée. D’une durée indéterminée, en fait. Quelle chance… Il n’avait pas de chez lui, là-bas. Ni famille, ni maison, ni femme et encore moins d’enfants qui seraient heureux de revoir revenir l’officier Donovan. Rien de tout ça. Il n’avait rien et ça lui plaisait en quelque sorte. De toute façon, il n’avait jamais vraiment connu la vie de famille alors il ne faut pas trop lui en demander ! Merde. C’en retourner sur cette île dans dix-huit heures. Le soleil de l’Iran et l’absence de confort n’allaient pas lui manquer. Il savait qu’en s’en retournant dans son pays, il allait ravoir l’impression d’être en paix, de pouvoir commencer un genre de vie sur cette île que plusieurs croient paradisiaque. Paradisiaque pour ses paysages à en coupler le souffle, certes, mais infernale pour Kellan. Il n’avait rien qui le rattachait à cette île mis-à-part le simple fait qu’il y avait grandit.

    Et maintenant il devait y retourner. Retourner où, exactement ? Il ne le savait pas. Aucune idée brillante ne lui avait traversée l’esprit. S’installer à Gisborne ? Un plan pour qu’il retombe dans la drogue en sortant de chez lui. Aucunement souhaitable. Auckland ? Il avait détesté cette ville des trois jours qu’il y était resté dans l’une de ses familles d’accueil. Te Paki ? Trou perdu dans le Nord-nord-nord de l’île… Non merci. Il ignorait ou il allait s’installé en attendant d’être rappeler sur le terrain mais il savait très bien que ça n’allait pas être de sitôt. Il allait devoir s’habituer à la vie civile pour un certain temps ! Autant profiter de ses dernières heures sur la base, alors. Hop hop !

    Sous le satané soleil cuisant de l’Iran, assit près des baraquements, Kellan se laissait griller sous les rayons UV en fixant une vieille carte de la Nouvelle-Zélande sur lesquelles plusieurs X noirs disqualifiaient des villes. En gros, ses choix diminuaient grandement : il s’était fait trainer de famille d’accueil en famille d’accueil partout dans le pays avant de finalement se retrouver en détention juvénile qu’il savait ou il ne pourrait pas vivre sans se retrouver dans les ennuis jusqu’au cou. Il devait faire son choix, dix-huit heures peuvent s’écoulées tellement rapidement…

    « - Donovan ! Mais qu’est-ce que tu fous là ? »

    Kellan leva à peine les yeux de sa carte. Il saurait reconnaître la voix de Daniels, un officier avec qui il servait depuis sa graduation, n’ importe où. Sérieusement, autant le néo-zélandais pouvait distant et froid avec tout le monde, Daniels, lui, était le parfait pot de colle. L’horreur.

    « - Je t’emmerdais à distance, ça ne se voit pas ?
    - Tu fous quoi avec cette carte ?
    - Rien qui pourrait t’intéresser.
    - Tu rigoles ! Tu cherche quoi ? Ou t’installer ?
    - Définitivement, on ne peut rien te cacher.
    - T’as pas de fiancée ou de la famille qui t’attend à la maison ?
    - T'as pas quelqu'un d'autre à emmerder ?. »

    Daniels haussa les épaules avant de se laisser tomber sur le sol. Il lui rafla la carte et s’éloignant à peine en étudiant les notes écrites à la va-vite près de l’image de leur pays natal.

    « - Daniels !
    - Wellington ? Tu ne veux pas y aller ? C’est hyper joli comme ville. T’es con ?
    - Dégage, Daniels et redonne la moi !
    - Mec ! Wellington, tu DOIS y aller.
    - J’y ai déjà été et je déteste. REDONNE-LA-MOI ! »

    Connaissant le caractère explosif de Donovan, l’officier la lui relança au visage avant de se remettre sur ses pieds et d’être hors d’atteinte de Kellan avant de continuer.

    « - Sérieusement, mec, Wellington c’est très bien. J’ai entendu dire que… Comment elle s’appelle, déjà ? Merde, y’avait même pas dix filles et je ne me souviens même pas de leur nom… Elle était dans ton équipe en plus ! Merde !
    - Kyrene ?
    - OUAIS ! C’est ça, elle ! C’est une bonne amie de Josh et parait qu’elle vit à Wellington pendant sa permission.
    - C’est bien pour elle. J’en ai rien à foutre de toute façon : je ne vais pas à Wellington.
    - Ou vas-tu aller, alors ?
    - Dégages, sérieusement. J’attendais cette permission pour enfin que tu dégages de ma vue, Daniels. J’en ai rien à foutre de toi ou de tes conseils minables. »

    { … }
    L’avion de transport se posa finalement sur la piste d’atterrissage de l’aéroport de Wellington en Nouvelle-Zélande. Plusieurs officiers se précipitaient vers les navettes ou les taxis, prêt à continuer leur vie civile un peu partout. Énorme sac beige sur les épaules, Kellan se détacha de la foule pour aller à la rencontre d’une femme en tailleur qui tenait une mallette noire et à l’énorme sourire collé au visage. Elle s’avança vers lui avant de lui tendre la main, toujours aussi souriante.

    « - Officier Donovan, heureuse de faire votre connaissance.
    - M’ouais. Vous avez quelque chose pour moi ? »

    Perdant son sourire, la femme fit signe au soldat de la suivre vers l’une des nombreuses petites tables alignées contre les énormes fenêtres du bâtiment. Tous deux prirent place et l’agente d’immeuble ouvrit sa mallette et sortie plusieurs papiers sur lesquelles se trouvaient des informations sur des maisons et des appartements à vendre dans Wellington.

    « - J’ai quelques choix, pour vous ici, officier. Il ne vous reste qu’à choisir vos préférés et nous pourrons ensuite aller visiter. »


Dernière édition par Kellan Donovan le Lun 17 Mai - 4:21, édité 26 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♦ messages : 14
♦ copyright : white rabbit


MessageSujet: Re: re-education through labor | donovan Sam 8 Mai - 0:21

BEHIND THE SCREEN
.

    présentation rapide ♦️ Dey, 18 ans, s’en retourne aux études après un voyage débile xD
    avatar ♦️ Justin Chambers.
    commentaire ♦️ Zouli-zouli. Pour faire changement (:
    le mot magique ♦️ okay par émilie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♦ messages : 49
♦ copyright : Cristalline


♣ ARE YOU AFRAID ?
AGE: Vingt-cinq ans
JOB: Pilote d'avion de transport dans la Royal New Zealand Air Force
RELATIONSHIPS:

MessageSujet: Re: re-education through labor | donovan Sam 8 Mai - 1:14

Bienvenue et encore merci pour le scénario sniff

Kellan Donovan a écrit:
    présentation rapide ♦️ Dey


J'aime ton pseudo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♦ messages : 33
♦ copyright : (c) cristalline


♣ ARE YOU AFRAID ?
AGE: 20 ans
JOB: Étudiante en journalisme & « barman » au Flamingo.
RELATIONSHIPS:

MessageSujet: Re: re-education through labor | donovan Sam 8 Mai - 1:28

    Kellan Donovan a écrit:
    Kellan, pourquoi les forces de l’air voudraient de toi ? Ce n’est pas parce que tu as passé la majorité de ta vie dans les nuages que ça fait de toi un candidat idéal !

    MDRR' J'adore ! Ça promet pour le reste de ta fiche loveee
    Bienvenue parmi nous en tout cas et j'espère que tu me réserveras un bon lien (aa)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://new-york-i-loveyou.forumactif.org/

♦ messages : 14
♦ copyright : white rabbit


MessageSujet: Re: re-education through labor | donovan Sam 8 Mai - 1:53

Merci à toutes les deux loveee
Et merci à toi, Madeline, d'avoir demandé Donovan. Je l'adore xD
En passant, je vais te bombader d'MPs, désolé Rolling Eyes

Abi : Mais bien évidement ! Simplement que je termine cette fiche et hop, les liens Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vangelis Castell
CRUELLA ADMIN ♦ one little angel face and you can rule your world
avatar

♦ messages : 946
♦ copyright : avatar©BS | gifs©mechanical heart


♣ ARE YOU AFRAID ?
AGE: 19 YO (151 YO)
JOB: working in the central library
RELATIONSHIPS:

MessageSujet: Re: re-education through labor | donovan Sam 8 Mai - 9:53

Justin. I love you Tellement rare de le voir. Laughing Il t'est réservé pour une semaine. (:
Bienvenue & bonne chance pour ta fiche ! bigsmile

_________________

    Throw it away. Forget yesterday. We'll make the great escape. We won't hear a word they say. They don't know us anyway. Watch it burn. Let it die. COSE WE ARE FINALLY FREE TONIGHT
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://endless-starlight.bbactif.com
Elizabeth Callen
BLOODY ADMIN i will watch you die.
avatar

♦ messages : 478
♦ copyright : cristalline


♣ ARE YOU AFRAID ?
AGE: 1540 ans (23 ans)
JOB: curator at the Wellington museum
RELATIONSHIPS:

MessageSujet: Re: re-education through labor | donovan Sam 8 Mai - 9:54


    Bienvenue et bonne continuation Smile

_________________



    YOU SON OF A BITCH !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♦ messages : 88
♦ copyright : CaTa`Str0ph!


♣ ARE YOU AFRAID ?
AGE: 23 years old
JOB: Fleuriste
RELATIONSHIPS:

MessageSujet: Re: re-education through labor | donovan Sam 8 Mai - 10:47

bienvenuuuue cheers
&bon courage pour ta fiche ^^
Justin <33
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soren M. Fisher
GRIM REAPER ♦ I'm going to rip you appart
avatar

♦ messages : 193
♦ copyright : © pseudo : moi-même aka Blueson ♦ avatar :Shiya ♦ icone : mymz


♣ ARE YOU AFRAID ?
AGE: 23 ans
JOB: Mécano dans son propre garage / Coureur dans les courses de voitures clandestines
RELATIONSHIPS:

MessageSujet: Re: re-education through labor | donovan Sam 8 Mai - 19:20

    Soit le (la?) bienvenue ici Smile. Tu vas rendre ma Cey heureuse Razz
    Qui l'eût cru, Dey qui prend le perso de Cey Rolling Eyes *je sors*

    Bonne chance pour ta fiche Smile et bon choix pour Justin Wink. je t'aurai pas aimé si t'avais prix Milo Very Happy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♦ messages : 14
♦ copyright : white rabbit


MessageSujet: Re: re-education through labor | donovan Dim 9 Mai - 1:13

Merciiii à vous quatre Razz
C'est le Justin power xD
Et je lâche pas pour ma fiche ^^

Soren : c'est "la" Wink hihi
Et j'aime pas Milo donc je me serais auto-détesté de l'avoir prit... Rolling Eyes


Dernière édition par Kellan Donovan le Sam 15 Mai - 18:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mary Jane Herrington
WILD ADMINfollow her into the darkness, she's lost in the dark
avatar

♦ messages : 397
♦ copyright : © pseudo, nightfall ♦ giulia (avatar) &amp;amp;amp; livejournal (icons)


♣ ARE YOU AFRAID ?
AGE: 22 YO
JOB: barman at the loaded hog
RELATIONSHIPS:

MessageSujet: Re: re-education through labor | donovan Dim 9 Mai - 20:36

    Bienvenue sur le forum & bonne chance pour ta fiche x)

_________________

    a goddess on a mountain top was burning
    like a silver flame she's got it yeah, baby
    she's got it well, I'm your venus, i'm your fire
    at your desire her weapon were her crystal eyes
    Making every man mad BLACK AS THE DARK
    NIGHT SHE WAS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mary Jane Herrington
WILD ADMINfollow her into the darkness, she's lost in the dark
avatar

♦ messages : 397
♦ copyright : © pseudo, nightfall ♦ giulia (avatar) &amp;amp;amp; livejournal (icons)


♣ ARE YOU AFRAID ?
AGE: 22 YO
JOB: barman at the loaded hog
RELATIONSHIPS:

MessageSujet: Re: re-education through labor | donovan Dim 16 Mai - 18:11

    Ta présentation me semble terminée, c'est le cas ? he Sinon, je te valide.

_________________

    a goddess on a mountain top was burning
    like a silver flame she's got it yeah, baby
    she's got it well, I'm your venus, i'm your fire
    at your desire her weapon were her crystal eyes
    Making every man mad BLACK AS THE DARK
    NIGHT SHE WAS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♦ messages : 14
♦ copyright : white rabbit


MessageSujet: Re: re-education through labor | donovan Lun 17 Mai - 4:39

Buuuh maintenant, j'ai terminé Razz
Me manquait le truc de la phobie hihi xD
Mais merci beaucoup encore : D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vangelis Castell
CRUELLA ADMIN ♦ one little angel face and you can rule your world
avatar

♦ messages : 946
♦ copyright : avatar©BS | gifs©mechanical heart


♣ ARE YOU AFRAID ?
AGE: 19 YO (151 YO)
JOB: working in the central library
RELATIONSHIPS:

MessageSujet: Re: re-education through labor | donovan Lun 17 Mai - 7:44

J'aime beaucoup cette fiche. I love you
Fiche validée ; bon jeu parmi nous !

_________________

    Throw it away. Forget yesterday. We'll make the great escape. We won't hear a word they say. They don't know us anyway. Watch it burn. Let it die. COSE WE ARE FINALLY FREE TONIGHT
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://endless-starlight.bbactif.com

♦ messages : 75
♦ copyright : soon


♣ ARE YOU AFRAID ?
AGE:
JOB:
RELATIONSHIPS:

MessageSujet: Re: re-education through labor | donovan Lun 17 Mai - 10:25

Justiiiiiiiin! J'avais hésité à le prendre! C'est un TRES bon choix!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: re-education through labor | donovan

Revenir en haut Aller en bas

re-education through labor | donovan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ENDLESS STARLIGHT :: 
« SECOND STEP ♦ your lovely character »
 :: 
« SO, WHO ARE YOU, LITTLE KID ? »
 :: PRESENTATIONS VALIDEES
-